Numéro 83

Baudelaire et les formes poétiques

Publié en ligne le 03 juillet 2008

Etudes réunies et présentées par

Yoshikazu NAKAJI

« Baudelaire est le premier voyant, roi des poètes, un vrai Dieu », disait Rimbaud, avec cette réserve : « Encore a-t-il vécu dans un milieu trop artiste ; et la forme si vantée en lui est mesquine : les inventions d’inconnu réclament des formes nouvelles. »Or, point d’aboutissement de toute une tradition de la poésie lyrique depuis la Renaissance, Baudelaire n’en est pas moins un rénovateur subversif de cette tradition. Il a bien recherché, au sein même de la poésie en vers comme à travers l’élaboration du poème en prose, des « formes nouvelles ».Les études ici réunies sont consacrées aux « tombeaux » personnels, à la « voix » discordante, à la « longueur » extraordinaire d’un poème, à la genèse du poème en prose et son statut par rapport au poème en vers, voire à quelques thèmes essentiels comme « ivresse », « rire » ou « nombre ». Elles tentent, chacune à sa façon, d’éclairer la double face de cette poésie qui est à la fois un accomplissement sans égal et un commencement absolu. Certaines d’entre elles s’intéresseront plutôt au critique Baudelaire dont les considérations esthétiques et morales, s’opposant à l’esprit du temps dans tous ses avatars et accordant l’importance première au tempérament des individus, fondent et reflètent ses créations poétiques.

  • Avant-propos. Par Yoshikazu NAKAJI

    [ Article non disponible en ligne]

  • Face à l’informe. Par Henri SCEPI

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le « tombeau » dans Les Fleurs du Mal. Par Yoshikazu NAKAJI

    [ Article non disponible en ligne]

  • La théorie baudelairienne des nombres. Par Antoine COMPAGNON

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le notable poétique d’une voix. Par Shoichiro Iwakiri

    [ Article non disponible en ligne]

  • : L’hérésie de la longueur. Par Makoto Yokohari

    [ Article non disponible en ligne]

  • Le « Tombeau » de Jeanne : lecture d’un « fantôme ». Par Patrick Labarthe

    [ Article non disponible en ligne]

  • Sympathie, compassion et charité (dans Le Spleen de Paris). Par Jean-Luc STEINMETZ

    [ Article non disponible en ligne]

  • Œuvre sans nom – puissance et impuissance dans les Petits poèmes en prose. Par Kazuaki Yoshimura

    [ Article non disponible en ligne]

  • Genèse romanesque du Spleen de Paris. Par Noriko Sugimoto

    [ Article non disponible en ligne]

  • : Mimésis et imagination chez Baudelaire. Par Keiji Suzuki

    [ Article non disponible en ligne]

  • Baudelaire et le vertige du rire. Par Patrizia Lombardo

    [ Article non disponible en ligne]

  • Baudelaire et l’école réaliste : la liberté créatrice et son danger. Par Ryusuké Ebiné

    [ Article non disponible en ligne]

  • Les Paradis artificiels et Monsieur Teste : la théâtralisation de la conscience. Par Masanori Tsukamoto

    [ Article non disponible en ligne]

Illustration Baudelaire et les formes poétiques

Nombre de pages : 212

Illustrations : 18

Format : 15,5x21 cm

ISBN : 978-2-7535-0595-7

Date de parution :

26 juin 2008

Pour commander

Vanessa Merle
La Licorne
Tél. 05 49 45 32 10
[Ecrire]
Presses universitaires de Rennes
Tél. 02 99 14 14 01
[Site web]

Les Presses Universitaires de Rennes
 
 
Page générée par Lodel

Administration du site (accès réservé)  - Crédits & Mentions légales