« Je souffre mais je me soigne » ou les vertus émancipatrices de lamento

Publié en ligne le 14 mai 2012

Par Geneviève JOLLY

Pour citer cet article :

JOLLY Geneviève (2012)."« Je souffre mais je me soigne » ou les vertus émancipatrices de lamento". Revue La Licorne, Numéro 97.

En ligne : http://licorne.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=5234

(consulté le 16/07/2019).

Les auteurs

 
Page générée par Lodel

Administration du site (accès réservé)  - Crédits & Mentions légales