D’un ton anti-apocalyptique adopté en philosophieet en littérature: Après la fin du monde de michaël fœssel à la lumière de Fukushima. Récit d’un désastrede Mickaël Ferrier

Par Catherine Coquio
Publication en ligne le 28 mai 2018

Pour citer ce document

Par Catherine Coquio, «D’un ton anti-apocalyptique adopté en philosophieet en littérature: Après la fin du monde de michaël fœssel à la lumière de Fukushima. Récit d’un désastrede Mickaël Ferrier», La Licorne [En ligne], Les publications, Revue La Licorne, 2017, L'apocalypse : une imagination politique (XIXe-XXIe siècles), Pour en finir, mis à jour le : 28/05/2018, URL : https://licorne.edel.univ-poitiers.fr:443/licorne/index.php?id=7100.